- -< Accueil
- -
< Presse
-

   
  Origine & historique
  Notre mission
  Actions menées
  Presse
 

   
  Rejoignez nous
  Dons & legs
  Produits non testés
  Enquêtes publiques
  Tracts & dépliants
  Pétitions
  Bannières
 
---

Faites un don !

Je donne  € 
---
---


                    





-
-
-

Le Ministère de l’Agriculture prend quelques mesures
en faveur des animaux de compagnie

One Voice accueille les mesures annoncées aujourd’hui par Hervé Gaymard avec satisfaction mais regrette que le Ministre de l’Agriculture ne soit pas allé plus loin.

Peaux de chiens et de chats

Le fait d’interdire l’introduction en France de peaux de chiens et de chats ainsi que les produits dérivés constitue un pas dans la bonne direction pour limiter ce trafic mais ne permettra pas de l’éradiquer. Les mesures prises doivent être plus fortes. One Voice s’inscrit davantage dans le projet de loi déposé devant l’Assemblée Nationale suite à la mission parlementaire en décembre 2001. Ce projet vise à interdire l’importation, l’exportation, le traitement artisanal ou industriel, le transport et la commercialisation de peaux de chiens et de chats ainsi que tous les produits manufacturés en étant composés.

Expérimentation animale


La création d’un comité national de réflexion éthique sur l’expérimentation animale est une proposition positive si on ne se dirige pas vers la “bonne utilisation” de l’animal et son “bien-être” mais vers une réflexion concernant la légitimité de la présence des animaux dans les laboratoires et le développement des méthodes substitutives à l’animal.

Commerce


Il est vrai qu’il est nécessaire de responsabiliser les vendeurs et les propriétaires d’animaux de compagnie. Seulement, One Voice estime qu’au volet répression doit s’ajouter un volet information. Ce sur quoi, l’association travaille chaque jour.

Déjà en 2001, One Voice avait fait des propositions au Ministre de l’Agriculture et de la Pêche pour réglementer le commerce des animaux de compagnie. Nous les réitérons aujourd’hui :

- Mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’application de la loi et notamment, de l’arrêté du 25 avril 2001 relatif aux conditions sanitaires d’importation en France de carnivores domestiques en provenance de Pays tiers qui a été renforcé par l’arrêté du 19 juillet 2002

- Réglementer le transport des animaux de compagnie

- Interdire le courtage des animaux de compagnie

- Rendre obligatoire l’affichage dans les animaleries de l’origine des chiots et des chatons avec les coordonnées de l’éleveur

- Instaurer une politique de suivi des animaux non vendus

- Limiter la vente aux animaux inscrits au livre des origines français (LOF)

- Renforcer la répression pénale.

Il n’est pas seulement question d’améliorer les conditions d’élevage mais avant tout de limiter la taille des élevages. One Voice s’oppose à l’industrialisation de l’élevage d’animaux de compagnie. Muriel Arnal, Présidente de One Voice déclare : “En France, des milliers de chiens sont élevés de manière industrielle et cette tendance s’accentue. Pourtant, ils ne sont pas tués à quelques mois comme les animaux “de boucherie”, ils sont destinés à passer 13 ans au sein d’une famille. Il y a quelques jours Mme M. a dû faire euthanasier son Shih-Tzu de 5 mois à cause de graves problèmes de comportement. Il venait de l’un de ces élevages, l’affaire sera portée en justice. Nous nous félicitons des mesures prises par Hervé Gaymard mais regrettons qu’elles ne tiennent pas compte de ces problèmes aussi."

-

-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice