--
 
  < Retour à la campagne Animaux Sauvages

Safaris en Afrique du Sud : du "lion en boîte"
Version imprimable
-

Non au "lion en boîte". C’est sous ce curieux intitulé que des associations, en Afrique du Sud, partent en guerre contre les chasses aux animaux sauvages. Une chasse qui n’a de sportive que le nom.


Élevés en captivité et drogués

En effet, deux militants, Beverley Pervan et Chris Mercer, viennent de démontrer dans leur livre, "l’amour de la vie sauvage", que non seulement les animaux livrés aux chasseurs sont issus d’élevages, mais de surcroît sont drogués afin d’être plus aisément tués.

Aisément étant, là encore, un bien grand mot puisqu’il n’est pas rare que ces Tartarins s’y prennent à plusieurs reprises (jusqu’à 16 fois et davantage) pour parvenir à tuer l’animal qui deviendra un si ravissant trophée dans leur salon.

7950 euros les quatre jours de chasse

Les auteurs estiment qu’environ 3500 lions sont élevés en captivité pour devenir la proie des chasseurs. Il s’agit, pour les organisateurs de safari, d’une activité fort lucrative, puisque seules des personnes fortunées peuvent prétendre participer à la traque au lion. Un site spécialisé, en France, propose ainsi une "promotion" sur la chasse à la lionne pour la somme de 7950 euros, les quatre jours de chasse, voyage en avion non compris.

Taxes de prélèvement

L’activité est également rentable pour l’Afrique du Sud puisque des taxes sont très officiellement prélevées pour chaque animal abattu. Un barème a ainsi été édicté. La taxe de prélèvement se monte, par exemple, à 2500 euros pour un hippopotame ou 6000 euros pour un zèbre du Cap.

Conséquences pour l’environnement

Ces ressources, non négligeables, font que la chasse à l’animal sauvage tend à devenir une véritable industrie. Non seulement les animaux sont élevés pour être ensuite réintroduits dans la nature en vue d’être tués, mais cela se fait sans qu’aucune étude d’impact sur l’environnement n’ait été effectuée. En conséquence, les associations demandent l’arrêt immédiat de cette pratique et une réflexion globale sur le fonctionnement des parcs nationaux en Afrique du Sud.


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice