--
 
  < Retour à la campagne Animaux Sauvages

Petit rorqual, requin blanc et dauphin de l’Irrawaddy mieux protégés - Novembre 2004
Version imprimable
-

Le Japon vient une nouvelle fois d’échouer à vouloir légaliser son braconnage intensif de petits rorquals. La CITES, la convention des espèces menacées de faune et de flore sauvages, réunie à Bangkok, en octobre 2004, a refusé d’assouplir le moratoire sur la chasse à la baleine décrété depuis 1986.


Double interdiction

Le petit rorqual, parfois appelé « baleine de Minke », est protégé depuis cette date par une décision de par la Commission baleinière internationale (CBI). Il est inscrit à l’annexe I de la CITES, ce qui interdit sa chasse et la commercialisation de ses produits.

« Héritage culturel »

Cependant, au mépris de tous les engagements internationaux, le Japon continue ses campagnes de pêche, arguant qu’il s’agit d’une chasse « scientifique ». C’est pourtant en des termes fort peu scientifiques que ce pays a tenté de faire le forcing à la CITES. Son représentant a ainsi dénoncé l'"impérialisme culturel" des gouvernements occidentaux et a indiqué que « jamais » le Japon ne renoncerait à ce qu’il considère comme faisant partie de son héritage culturel.

Dans son combat d’arrière garde, le pays du soleil levant a reçu le soutien d’autres états braconniers comme la Norvège. 

Dents de la mer en danger

Par ailleurs, les délégués de la CITES ont décidé d’inscrire le grand requin blanc dans l’Annexe II de la Convention. Ce qui signifie que son commerce est sévèrement réglementé. L’initiative de la protection de ce poisson revient à Madagascar et à l’Australie. Ce dernier pays déplore que le nombre de requins blancs dans ses eaux ait chuté de 94% entre 1980 et 1990.

Des prises de moins pour les delphinariums

En outre, la CITES a interdit tout commerce du dauphin de l’Irrawaddy, qui a donc été classé en annexe I. Ils ne pourront plus notamment être pris dans la nature pour être placés dans des delphinariums. Les scientifiques estiment qu’il demeure à peine 1000 de ces mammifères marins en Asie.


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice