--
 

Bébés phoques : une bataille sans cesse recommencée

En dépit de la mobilisation des associations de protection animale, la chasse des bébés phoques ne s’est jamais interrompue. Pire, elle s’intensifie. Au Canada, en Russie, les petits sont traqués pour leur fourrure. Rien que pour le Canada, le nombre d’animaux tués devrait dépasser le million d’ici à 2006.

Élimination


Bien que les députés européens se soient saisis du dossier et militent pour qu’au minimum une étude scientifique soit réalisée préalablement à toute campagne d’élimination des phoques, rien n’y fait. Pas même les rapports qui indiquent que le nombre de ces animaux décroît.

-

La chasse s'intensifie
Le gouvernement canadien a décidé d'augmenter quotas de chasse. Plus de la moitié des bébés phoques qui naissent sont condamnés à mourir dans l'année, par la main de l'homme.
> Lire
Plus d'un million d'animaux menacés
En dépit des protestations des associations de protection animale, le Canada a décidé d'augmenter les quotas d'autorisation de chasse aux phoques. Plus d'un million d'animaux vont mourir sur la banquise durant les trois années à venir.
> Lire
Cabu avec nous !
Avant même la décision du gouvernement canadien, une manifestation en faveur des phoques a eu lieu à Paris en octobre 2002. Le dessinateur Cabu a accompagné One Voice pour défendre la cause animale auprès des représentants de l'ambassade du Canada.
> Lire
Coalition mondiale
Plus de 350 associations, dont One Voice, participent à la "campagne internationale en faveur des phoques"

> Lire
Des députés européens dénoncent «le massacre»
Si leur texte est adopté, des études devraient être menées préalablement à toute reprise de la chasse.
> Lire
-
Safaris
-
La Norvège autorise les "safaris" au bébé phoque
Ce pays, sous la pression du lobby des pêcheurs, a décidé d’organiser des chasses réservées aux particuliers du monde entier. Cependant, les professionnels du tourisme craignent de donner une image désastreuse de leur destination.
> Lire

-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice