--
 
  < Retour à la campagne Mammifères marins

L’action internationale : une nécessité
Version imprimable
-

Sans mobilisation mondiale, le massacre des dauphins se poursuivra au Japon. En effet, lors de son dernier séjour dans le port de Taiji, notre équipe a pu constater, qu’en sa présence, les tueries se sont interrompues.

-
Actions de sensibilisations

Cela signifie que si les ONG de protection animale parvenaient à se mettre d’accord sur un calendrier pour effectuer des rotations sur place, il y a fort à parier que la chasse cesserait. Ce d’autant plus qu’au Japon même, les actions de sensibilisation commencent à porter leurs fruits auprès de l’opinion publique.

Tueries entretenues

Par ailleurs, les connexions entre l’industrie du spectacle de dauphins et les pêcheurs de cétacés sont flagrantes. Les delphinariums profitent, pour le moins, des massacres pour sélectionner leurs futurs animaux. Ils payent très cher chaque cétacé. Leur commerce contribue à faire perdurer les tueries.

Obtenir la fermeture des delphinariums

Il est donc indispensable de se battre pour empêcher toute nouvelle implantation de delphinarium ou de centre de nage avec les dauphins et aussi, bien sûr, obtenir la fermeture de toutes les installations existantes. Sans l’argent de l’industrie du spectacle, bien des entreprises de pêche se seraient déjà reconverties vers d’autres activités. 


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice