--
 
  < Retour à la campagne Mammifères marins

Une note interne révèle que l’industrie japonaise de la captivité des dauphins sponsorise leur massacre annuel
Version imprimable
-

Une coalition d’associations internationales (Elsa Nature Conservancy - Japon, Earth Island Institute - Etats-Unis, et One Voice - France) se bat pour mettre fin au plus important massacre mondial de dauphins, au Japon. La coalition est en possession d’une note interne rédigée par la fédération japonaise des aquariums et parcs zoologiques à destination de ses membres. Cette note sollicite des acheteurs pour les dauphins capturés pendant les massacres.
-
Selon Ric O’Barry, ancien dresseur de Flipper et spécialiste des mammifères marins à One Voice: “La chose la plus choquante dans ce document, est que la fédération encourage ses membres à demander encore plus de dauphins que le nombre actuellement autorisé par la législation.”

Chaque année, les pêcheurs traquent les groupes de dauphins dans les eaux peu profondes et les tuent par milliers pour la viande. Et les delphinariums subventionnent la tuerie en achetant au prix fort quelques “beaux” spécimens. Sans ces ventes, la “pêche” aux dauphins ne serait pas viable et cesserait.

La note interne évoque une réunion entre les représentants de la fédération et les pêcheurs de Taiji.
“…dans le but d’assurer la pérennité des captures de cétacés et une offre stable, il est nécessaire de connaître l’avis des pêcheurs de dauphins et des delphinariums en ayant besoin.”

“Actuellement, quand les dauphins sont capturés, ils sont triés vivants. Certains individus destinés à la captivité sont sélectionnés, le reste est utilisé pour la viande.

“Les dauphins bleus ne peuvent pas être capturés pendant la pêche à Taiji car ce n’est pas autorisé. Cependant, si la capture de cette espèce était autorisée à l’avenir, cela bénéficierait aux pêcheurs et aux delphinairums… Faire une demande de permis pour capturer une nouvelle espèce de cétacés exigerait qu’il y ait un besoin. Par exemple, pour un but éducatif. Nous envisageons de diffuser un questionnaire pour déterminer les souhaits des delphinariums en matière de dauphins bleus, et d’utiliser les résultats pour déposer une demande de permis de chasse à Taiji pour cette espèce.”

Partout dans le monde, l’industrie de la captivité a utilisé les massacres pratiqués au Japon pour capturer des dauphins pour ses “spectacles”. Le public serait écœuré s’il connaissait la vérité sur le sort de ces milliers de dauphins morts pour que quelques uns d’entre eux finissent confinés dans des bassins de béton et survivent en faisant des pitreries ridicules. Ces massacres doivent cesser, ainsi que l’exploitation des dauphins pour les parcs d’amusement.

-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice