--
  
  < Retour à la campagne Chevaux


45 chevaux saisis en Corrèze
Version imprimable
-

45 chevaux purs sang victimes de mauvais traitements ont été saisis par les autorités, le 11 mai, à Argentat (Corrèze), grâce au travail de One Voice et de l’association Cheval. Sans aucun contact avec des humains, donc sans aucun soin, ces chevaux – des étalons, des juments parfois gestantes et des poulains - vivaient dans des conditions déplorables depuis des années.

-
Les autorités savaient depuis longtemps

Les autorités étaient régulièrement sollicitées à leur sujet par la population et les maires des communes alentour - pour divagation sur la voie publique en raison du manque d’entretien des clôtures des pâturages, absence d’eau et d’abris, blessures non soignées, infirmités, chevaux morts sur les pâtures, occupation de pâturages sans autorisation… -, en vain. Plusieurs plaintes ont été déposées contre leur propriétaire, déjà condamné pour avoir laissé mourir de précédents élevages de lapins et de moutons. Malheureusement, aucune mesure légale ne l’empêchait de détenir – et de maltraiter – d’autres animaux. Débuté en 1993, son élevage de chevaux n’a pas été déclaré aux autorités avant 2003.

La saisie des chevaux est demandée

La situation a empiré au fil des années. Avertis début 2006, l’association Cheval et One Voice se sont rendus sur place pour constater les faits, déposer plainte et demander la saisie des chevaux au plus vite. One Voice a proposé de prendre en charge la logistique et les frais du transport des chevaux, ainsi que leurs soins vétérinaires. L’association Cheval a proposé d’accueillir les chevaux.

Les vétérinaires constatent l’absence de soins

Après plusieurs réunions avec les autorités, la saisie des chevaux a été décidée. Leur propriétaire a été placé en garde à vue pour s’expliquer sur les mauvais traitements constatés. Des vétérinaires ont dressé un bilan de santé pour tous les chevaux, difficiles à approcher en raison de leur absence totale de socialisation aux humains. Faute de parage, les sabots de certains d’entre eux étaient en très mauvais état. Les vétérinaires ont constaté la présence de parasites externes (tiques) et internes (vers), confirmant le manque de soins. Des chevaux étaient cachectiques (maigreur extrême et fonte musculaire). Aucun point d’eau n’était présent sur les pâtures ; les clôtures étaient en fil de fer barbelé, ce qui représente un grand danger de blessures pour les chevaux. En raison de leur état de santé, deux chevaux ont dû être euthanasiés.

Les chevaux peuvent commencer une nouvelle vie

La saisie a été difficile et a nécessité la tranquillisation d’un animal. Les chevaux, disposant enfin d’eau et de nourriture, ont été transportés jusqu’aux pâturages de l’association Cheval et où ils peuvent commencer une nouvelle vie.

Chevaux de loisir : un inquiétant engouement

Cette affaire soulève le problème de l’élevage et du commerce des chevaux de loisir. De plus en plus de chevaux sont en effet produits dans des conditions iniques et détenus par des propriétaires ignorant tout de leurs besoins. Certains vivent enfermés en permanence dans des garages de banlieue. Ce phénomène est en plein essor. Chacun peut en effet acheter un cheval sans avoir les connaissances et les structures adaptées à l’hébergement et à l’entretien de cet animal.

Pour le statut d’animal de compagnie : signez la pétition de One Voice

One Voice a lancé une campagne pour demander le statut d’animal de compagnie pour les chevaux. Vous pouvez signer la pétition.

Ce statut permettrait d’interdire la commercialisation et la consommation de viande de cheval, supprimant ainsi les mauvais traitements inhérents à l’élevage, l’utilisation, le transport et l’abattage des chevaux. Le statut d’animal de compagnie permettrait de classer en actes de cruauté les mauvais traitements que subissent de nombreux chevaux, donc de faire condamner plus lourdement leurs auteurs. Ceci participerait grandement à améliorer les conditions de vie des chevaux.


-
-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice