--
 
  < Retour aux Fonds d'Actions Solidaires

Sri Lanka : le sanctuaire des tortues a été dévasté - Avril 2005
Version imprimable
-

Des années de travail emportées par les flots, trois animateurs tués, l’association Turtle conservation project (TCP) a payé un lourd tribut à la catastrophe. Cette organisation, fondée en 1993, s’est donnée pour mission de protéger les tortues du Sri Lanka dont cinq espèces sont considérées comme étant en danger. Cruelle ironie du sort, la veille du tsunami, TCP avait organisé une exposition de sensibilisation à la sauvegarde de ces reptiles.

-
Braconnage intensif

Le centre n’existe plus aujourd’hui. Sur les 22.000 tortues recensées dans la pays, il n’en subsiste plus que 400. Or ces animaux sont déjà victimes d’un braconnage intensif pour leurs œufs et leurs carapaces (la fameuse écaille de tortue).

Programme sur 20 ans

L’action engagée pour sauver ces animaux est un programme qui s’étend sur une vingtaine d’années. Il faut d’ores et déjà reconstruire les habitations du personnel de l’association, leur apporter une aide alimentaire et rebâtir le centre.

Campagnes d’information

Les actions de l’unité anti-braconnage doivent également reprendre ainsi que la création d’aires de protection des nids. En outre, comme rien ne peut se faire sans l’aide et l’approbation des populations, des campagnes d’information doivent avoir lieu dans les villages, les écoles mais aussi dans les lieux de vacances afin que les touristes, quand ils reviendront, ne contribuent plus à la destruction d’un environnement qu’ils apprécient.

-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice