Actualités de la campagne

-
Ebola et la « viande de brousse » : le lien prouvé

C’est bel et bien la viande de brousse qui favorise la diffusion d’Ebola dans la population humaine. Un article publié dans la revue scientifique Science, en janvier 2004, le prouve. La contamination se fait par la viande de grands singes, mais aussi par de petites antilopes, les céphalophes, également atteintes. Ce virus a été identifié la première fois en 1976. Il provoque une fièvre hémorragique généralement mortelle.
L’étude montre que les épidémies frappant les animaux sauvages précèdent toujours celles qui atteignent l’homme. Or, il a été prouvé que passé quatre jours, les carcasses des animaux ne sont plus contaminantes. Donc c’est bien en manipulant des cadavres récents que les hommes attrapent cette terrible maladie.
La même étude mentionne qu’entre 2002 et 2003, les épidémies d’Ebola ont provoqué la mort de 50% des gorilles et de 88% des chimpanzés de la République démocratique du Congo.

-

- Fermer la fenêtre -