--
 
  < Retour à la campagne Grands Singes
-

La déforestation ronge la planète
Version imprimable
-

Protéger les animaux, c’est aussi se battre pour que leur cadre de vie soit préservé. A ce titre, la déforestation est une catastrophe dont nous ne mesurons sans doute pas encore toutes les conséquences.

-
Perte pour la bio-diversité

Selon Greenpeace, près de 80% des forêts primaires ont disparu de la surface de la planète. Les forêts tropicales abritent un nombre considérable d’animaux, de plantes et d’arbres. Il va de soi que leur destruction est une perte considérable pour la bio-diversité. D’autant que si rien n’est fait d’ici à 2010, c'est-à-dire demain, elles n’existeront plus du tout.

Afrique


La déforestation est un phénomène qui touche l’Asie (92 millions de m3 abattus par an), l’Amérique latine (28 millions) et l’Afrique équatoriale (11 millions). Sur ce continent, les principaux pays producteurs sont la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Libéria, le Cameroun, le Gabon et le Congo. Ces trois derniers renferment une grande proportion de forêts primaires. Le Cameroun est d’ailleurs le premier exportateur africain. Il exportait 3,1 millions de m3 de bois en 1990, et son nouveau plan d’action forestier vise à augmenter la production annuelle à 5 millions avant 2010.

Importations


Ce sont la plupart du temps des compagnies européennes – et surtout françaises - qui tirent les ficelles, exportant 87 % du bois vers notre continent. La France est le deuxième importateur de bois africain après le Royaume-Uni. Elle se fournit essentiellement auprès du Gabon, du Congo et du Cameroun. Dans ce dernier pays, 25% du total des grumes est aux mains de cinq sociétés françaises.

Asie


En Asie, les incendies volontaires rendent plus que difficile la situation pour les grands singes qui n’ont plus de refuge où s’installer. Les orangs-outans sont condamnés à l’extinction si le peu qui leur reste pour vivre n’est pas protégé.

Amazonie


En Amazonie, les filières du bois légales ou illégales ont déjà détruit 14% de la forêt en seulement 30 ans pour simplement fournir du contre-plaqué. Les hommes et les animaux qui vivent dans cet environnement sont implacablement écartés.

« Bourde »


Nicolas Hulot, qui avait soutenu notre campagne en 1997 s’indignait: “Non seulement, en dévastant la forêt équatoriale l’Homme commet un sacrilège, anéantissant les plus belles expressions de la biodiversité, mais de plus il commet la plus belle des bourdes à l’égard de l’Humanité car son sort est indissociable de celui de la grande forêt.”

Et pendant ce temps…


Mais il faut croire que cela n’émeut pas tout le monde. Ainsi, à Paris, le parvis de la Bibliothèque Nationale de France a été construit avec ces bois exotiques : il s’agit notamment d’ipé venant du Brésil. De ces bois tropicaux on en trouve, un peu partout, notamment dans les constructions publiques, ce qui montre que la protection de l’environnement n’est pas prise en compte.

Ce que vous pouvez faire `

• Si vous achetez des meubles chez n’importe quel marchand, mais aussi des fenêtres ou autres produits chez les grands menuisiers industriels, vous risquez de contribuer à la déforestation. Il existe cependant une certification établie par le Forest Stewardship Council (FSC). Si vous voyez ce logo, vous pouvez acheter avec sécurité.

• Si vous voulez en savoir plus sur les scandales de la déforestation et des bois exotiques, vous pouvez aussi contacter l’association Robin des Bois, spécialisée (entre autres !) dans ce combat : 15, rue Ferdinand Duval 75004 Paris.


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice