--
   
  < Retour à la campagne Ours en Asie

L’équipe anti-braconnage de One Voice démantèle
un réseau de trafiquants d’oursons en Inde

Version imprimable
-

L’équipe anti-braconnage fondée par One Voice en Inde continue d’enregistrer de bons résultats. L’an passé, après plusieurs mois d’enquête dans le milieu des trafiquants, treize oursons ont pu être récupérés et les malfaiteurs interpellés dans l’attente d’être traduits en justice. Et dès le début de cette année, un nouveau réseau a été démantelé.

-
Région reculée

Dès le début de l’année, l’équipe s’est mise en alerte, ayant eu connaissance de la naissance de nouveaux oursons. Elle avait obtenu des informations indiquant que des trafiquants avaient été vus avec trois animaux âgés de 11 mois, braconnés l’année dernière. Ils se cachaient dans une partie reculée de l’Inde, qui n’était pas connue jusqu’à présent pour abriter ce type de trafic. Ils s’étaient faits discrets depuis la campagne d’arrestations menée conjointement par l’équipe anti-braconnage, les responsables du département indien des forêts et la police.

Faux acheteurs

Ils ont été localisés dans une petite ville de l’état de Karnataka, à environ 200 Km de Delhi. Afin de les piéger, deux enquêteurs et deux faux acheteurs d’oursons ont été envoyés sur place. Le groupe est parti en compagnie des trafiquants pour un périple de neuf jours qui les a menés dans un autre état de l’Inde, le Maharashtra pour rejoindre le village d’Indapur à 135km de Pune.
-

Rendez-vous le 6 janvier

Le reste de l’équipe, dont son avocat s’est envolé pour Pune. Après avoir rencontré des responsables de la Forêt et de la police, la date du 6 janvier a été fixée pour procéder à la saisie des oursons. Les braconniers se sont donc vus inviter, à cette date, par nos faux acheteurs à réaliser la transaction. Pour ce faire trois chambres avaient été retenues dans un hôtel borgne.

Caméra cachée

Dès que les malfaiteurs ont pénétré dans l’établissement tous leurs mouvements étaient suivis pas une caméra cachée. Visiblement apaisés par la couleur de l’argent, ils ont accepté d’aller chercher les oursons. C’est alors qu’est survenu un obstacle imprévisible. Le plus âgé des deux hommes a finalement refusé de retourner à l’hôtel. Il préférait que les oursons soient donnés sur une route isolée. L’équipe n’avait d’autre choix que d’accepter.

-
Interpellation

Tard dans la soirée, une Toyota grise s’est approchée du lieu du rendez-vous. L’équipe de One Voice a réussi à persuader les trafiquants de rester quelques instants, le temps pour la police d’arriver. Non seulement les forces de l’ordre ont interpellé les deux malfaiteurs, mais elles ont pu mettre la main sur l’instigateur du trafic, qui était demeuré dans leur camp de base.

Animaux traumatisés

Les trafiquants ont été déférés devant le juge. Les oursons ont été placés dans un abri provisoire avant de les transférer dans le refuge d’Agra. Les trois jeunes animaux étaient  traumatisés par leur enlèvement. Leurs museaux étaient en sang et infectés. Ils tressautaient au moindre contact avec des humains. Cependant, à force de patience, ils se sont laissés approcher par leurs soigneurs et retrouvent peu à peu une vie normale.-


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice