--
   
  < Retour à la campagne Ours en Asie

Un pas vers la liberté
Version imprimable
-

Petit à petit, des ours sortent des griffes de leurs dresseurs ! One Voice, en association avec Wildlife SOS a ouvert, en Inde, un sanctuaire pour recueillir les « ours qui dansent ». Les animaux qui y arrivent sont en piteux état. Tous ne survivent malheureusement pas. Mais à force de soins et de patience, ils retrouvent peu à peu un comportement normal, dans un environnement adapté à leurs besoins.

-
Corde

La toute première ourse à rejoindre le sanctuaire, le 26 décembre 2002, a été Rani. Les membres de One Voice qui assistaient à son arrivée ont vu ses premiers pas en liberté, une fois que la corde qui meurtrissait son museau lui a été ôtée et sa plaie soignée. D’autres ours l’ont rapidement rejointe.


Rani à sa première sortie.

Soins d'urgence

Dès l’arrivée des animaux, il est urgent de dispenser des traitements. Les ours sont dans un état lamentable. Ils sont très affaiblis, souvent aveugles et atteints de tuberculose. Leur gueule est déformée, leurs dents ont été brisées. La corde, qui traverse leur museau, râpe en permanence une plaie souvent infectée.


Indy Terrorisée avec le Kalandar venu la confier au sanctuaire. elle est aveugle.


Sa corde a déchiré son museau, gravement infecté.

Jeu

Les animaux sont particulièrement stressés, il faut donc non seulement panser leurs plaies et leur donner une alimentation convenable, mais aussi leur réapprendre à vivre en liberté. Des activités de jeu leur sont proposées afin qu’il « reprennent leurs marques ». Cette étape est longue, mais elle participe au bien-être des animaux.


Munna et Kartick (en arrière plan), membres de Wildlife SOS,  enlèvent la corde du museau de Rani,
la première ourse libérée en Inde

Prise de conscience

L’ouverture du sanctuaire s’est accompagnée d’une prise de conscience de la part des Kalandars, la tribu musulmanne qui a pour tradition d’être des montreurs d’ours. Certains d’entre eux acceptent maintenant d’échanger leur animal contre une reconversion professionnelle.


Le Docteur Satish, vétérinaire à demeure au sanctuaire,
fait visiter à Muriel et Marité la clinique où sont soignés les ours


Le camion dans lequel les ours arrivent au sanctuaire  

--------------------------------------------------------------------------------------

Pour aider ces ours

Lutter contre le braconnage

C'est en Inde que sont capturés les oursons envoyés au Pakistan (pour les combats) et en Chine (pour la bile). C'est pourquoi One Voice et Wildlife SOS préparent la création d'une cellule de gardes forestiers pour arrêter les trafiquants.

Agrandir le sanctuaire


One Voice et Wildlife SOS travaillent avec les autorités locales afin de développer le sanctuaire, d’une part pour mieux accueillir les jeunes qui demandent des soins particuliers, d’autre part pour abriter davantage d’animaux, sachant que ces ours ont été trop mutilés pour pouvoir repartir un jour dans la nature.

Le soutien d’agences de voyages

Plus d’une centaine d’agences de voyages ont été contactées pour leur demander de relayer l’information sur les ours en Inde. Ce afin de convaincre les touristes de ne pas donner d’argent aux montreurs d’ours. Plusieurs d’entre elles ont accepté de diffuser les tracts, dont Fnac Voyages qui propose aussi la diffusion de tracts pour d’autres campagnes de One Voice.


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice