--
 
  < Retour à la campagne Transport

Contrôles des camions de transport d’animaux vivants
Exemples d’infractions

Version imprimable
-

Le 30 septembre 2004

• Un camion transportant 190 cochons est arrêté. Les porcs doivent disposer d’eau en permanence pendant le transport. Mais les animaux n’ont pas d’eau et la ventilation n’est pas en marche. En règle générale , les transporteurs ne font tourner ni le système de ventilation ni le système d'abreuvement, car cela entraîne une augmentation de la consommation de gasoil.

-
• Un camion transportant des bovins est en surcharge (20%). Les animaux sont déchargés sur une aire de repos puis emportés par un autre camion.


• Dans un autre camion, une vache a une corne arrachée. Elle saigne abondamment.

Le 2 décembre 2004

Le chargé d’enquêtes de One Voice, en route vers le peloton de gendarmerie pour les contrôles, repère quatre camions de 259 veaux venant d’Irlande et destinés à l’engraissement en Italie. Il les suit et prévient les gendarmes. Ces animaux voyagent depuis deux jours sans eau ni nourriture. Les chauffeurs sont contraints de décharger les animaux et de verser de lourdes amendes. Un veau meurt quelques heures après le déchargement. Deux autres, trop épuisés, ne repartiront pas.

Le 10 janvier 2005

Certains transporteurs ne surélèvent pas le troisième niveau du camion pour économiser le gasoil et éviter des frais supplémentaires. C’est le cas d’un camion intercepté ce jour-là.

Résultat : les animaux situés au troisième étage ne bénéficient pas toujours d'un espace suffisant. Or la loi prévoit que lorsque les animaux sont en position debout, il doit y avoir un espace suffisant entre leur tête et le niveau supérieur. Leurs mouvements naturels ne doivent pas être gênés et une ventilation appropriée doit être assurée.

Le 2 juin 2005

Un camion irlandais roulant vers l’Italie est intercepté, le chauffeur lithuanien n’a reçu aucune formation, pourtant obligatoire. Il contient 66 bovins destinés à l’abattoir. Le système d’eau n’est pas branché et le camion n’est pas équipé d’un système de ventilation. Un pneumatique est en très mauvais état. Les gendarmes décident de l’immobilisation du véhicule et du déchargement des animaux.

Le 16 juin 2005

Un camion espagnol transportant des chevaux à l’agonie est repéré par le chargé d’enquêtes de One Voice et immobilisé par les gendarmes. Les chevaux survivants sont saisis et les transporteurs passent en jugement le 27 septembre 2005.


-
Inviter un ami sur cette page

Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation

© One Voice