www.onevoice-ear.org

Carcassonne : le tribunal passe outre l’avocat général
-

Sale temps pour les défenseurs des animaux. La Cour d’appel de Montpellier a rejeté, en appel, le 25 juin 2003, les arguments des anticorridas et autorisé l’organisation de ce type de pratique à Carcassonne. Et ce, en dépit de l’intervention de l’avocat général qui en avait demandé l’interdiction.

-
Audience

Logiquement, Bernard Castans, président du Cercle taurin carcassonnais s’est félicité chaudement de cette décision. « C’est la victoire de tous les aficionados ! » a-t-il lancé à l’issue de l’audience. Il va de soi, qu’a contrario, ce n’est pas une bonne nouvelle pour tous les autres, qui ne trouvent aucun plaisir à voir souffrir et mourir un animal.

Interdiction


Déjà, le tribunal de grande instance de Carcassonne avait débouté l’Alliance pour la suppression des corridas et One Voice, le 30 août 2002. Et déjà, à l’époque, les juges s’étaient prononcés contre l’avis du Parquet qui réclamait pourtant l’interdiction des corridas.

Tradition ininterrompue


Le cœur des débats a porté sur le fait qu’il existe ou non une tradition taurine ininterrompue à Carcassonne. Or, il ne s’est plus organisé de corrida dans cette ville depuis le milieu des années 50 ! Une coupure de pratiquement un demi-siècle paraissait de nature à remettre en cause la tradition.

Sondage


Pierre-Marie Bonneau, notre avocat, a également fait valoir le sondage de l’Alliance rejetant ces manifestations à Carcassonne. Certes, un tel document n’a pas valeur de preuve, mais il montre tout de même que l’attachement de la population n’est pas acquis à ce type de manifestation sanglante.

Aficionados


Quant à l’avocat général, il a remarqué que si l’on donnait raison aux aficionados carcassonnais “n’importe quelle commune qui a un club taurin va pouvoir organiser une corrida”. Mais malheureusement son intervention n’a pas remporté l’adhésion des juges.

Un livre pour comprendre


Pour en savoir plus sur la corrida, nous recommandons le livre de Claire Starozinski, « On est toujours le taureau de quelqu’un » , pour 11 € port compris, à L’Alliance pour la suppression des corridas - BP 85 - 30009 Nîmes cedex 4.
-

-
------------
-
Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation
© One Voice
-
One Voice
23, rue du chanoine Poupard
BP 91923
44319 Nantes cedex 3
Tel: 02 518 318 10 - Fax : 02 518 318 18
info@onevoice-ear.org