Accès direct aux

Rechercher


 

Retour à l'accueil

Origine et historique
Notre mission
Actions menées
Rejoignez nous
Dons et legs
Délégués régionaux
Produits non testés
Enquêtes publiques
Pétitions à imprimer
Tracts et dépliants
Espace enfants
Bannières web




Coalition Européenne pour mettre fin à l'Expérimentation Animale

NEWSLETTER
pour les adhérents
 
S'identifier

 

Document publié le 14 octobre 2002

DES CHIENS SACRIFIÉS «POUR LEUR VIANDE...»

Chers Amis,

QUI ARRÊTERA LE BRAS DU BOURREAU qui frappe encore et encore, violemment, à coup de marteau, sur la tête des chiots terrifiés, pour les ébouillanter, les égorger, les écorcher encore vivants et les transformer en viande ? Ces chiens n’existent pour personne au Vietnam.

Lorsque j’ai vu ces images rapportées par notre reporter enquêteur de retour de mission sur les ours à bile au Vietnam, j’ai immédiatement pensé que je n’avais pas le choix. Je devais vous en faire part. Car vous seuls pouvez comprendre et agir pour aider des milliers de chiens abattus sauvagement chaque jour.

Le simple fait d’être né chien les condamne à l’horreur. Ils survivent dans des conditions d’élevages bien au-delà du sordide. Ils agonisent, massacrés dans un bain de sang. Ils finissent en viande consommée par des millions d’enfants, de femmes et d’hommes, inconscients, insensibles à la souffrance de ces êtres dont ils mangent la chair mille fois meurtrie.

Ces chiens ont besoin de votre sensibilité et de votre générosité. Je ne pouvais pas avoir vu cette terrible réalité sans lancer une campagne. Je sais qu’elle sera de longue haleine. Mais avec vous, One Voice ne reculera pas devant cette sauvagerie.

Nous continuerons de mener des enquêtes et des actions pour alerter l’opinion publique et pour faire pression sur les gouvernements jusqu’à obtenir l’interdiction stricte de consommer de la viande de chien comme c’est déjà le cas à Hong Kong ou dans d’autres pays.

De plus, le Vietnam est un pays où l’on peut agir efficacement, car des liens très forts l’unissent à la France.

LA HONTE : Le meilleur ami des humains réduit en viande !

L’inhumanité s’abat sauvagement sur les chiens au Vietnam. Des millions d’animaux familiers, abattus cruellement, finissent dans les assiettes des humains. La consommation de viande de chien ne cesse d’augmenter dans plusieurs pays du monde et plus spécialement en Asie.

SACRIFICES DE CHIOTS

Même si les vietnamiens ont des chiens de compagnie, plus de 20 000 de ces animaux sont sacrifiés, tous les jours, au Vietnam. Tout le monde mange de leur chair.

C’est une tradition dans ce pays. Les chiots de 8 à 10 mois sont préférés aux chiens adultes pour « leur viande plus tendre ». Rien qu’à Hanoi, 200 restaurants servent 60 chiens chaque jour, sans compter les boucheries. Cette consommation est accrue au nouvel an chinois.

La viande de chien est censée avoir des vertus bénéfiques pour la santé. Elle serait aussi aphrodisiaque. De plus, d’après une croyance au Vietnam, il faudrait profiter de cette vie pour consommer la chair de ces animaux car on ne trouverait pas de chiens dans l’au-delà !

EXISTENCE PITOYABLE

Avant de subir la tuerie des restaurateurs ou des bouchers, les chiens tentent de survivre dans des conditions sordides. Ils sont entassés les uns sur les autres, écrasés dans des cages minuscules. Désespérés, les chiens se battent et se blessent gravement. Nombre d’entre eux ne peuvent résister à la faim, la peur et la maladie. Ils meurent sans jamais avoir connu le réconfort d’une caresse et ceux qui survivent connaîtront encore le pire : la tuerie sanglante des bouchers !

TRANSFORMATION MACABRE

Une fois livrés dans des restaurants ou des boucheries, les chiens sont attrapés au lasso ou acculés avec un bâton contre un mur et assommés avec un banal marteau. Le bourreau doit frapper à plusieurs reprises sur la tête des chiens dont le sang gicle abondamment. D’autres chiens assistent au carnage. Ils urinent de terreur. Une fois assommés, mais encore vivants, les chiens sont saignés avec un grand couteau enfoncé dans la trachée-artère. Ils sont ensuite ébouillantés, écorchés à la lame et jetés dans un feu de paille pour brûler le surplus de poils. Puis ils sont dépecés. Les pattes, la tête et la colonne vertébrale une fois ôtés, la chair des chiens peut devenir des saucisses ou du boudin !

Version imprimable

Accès aux autres articles de cette catégorie