Accès direct aux

Rechercher


 

Retour à l'accueil

Origine et historique
Notre mission
Actions menées
Rejoignez nous
Dons et legs
Délégués régionaux
Produits non testés
Enquêtes publiques
Pétitions à imprimer
Tracts et dépliants
Espace enfants
Bannières web




Coalition Européenne pour mettre fin à l'Expérimentation Animale

NEWSLETTER
pour les adhérents
 
S'identifier

 

Document publié le 14 octobre 2002

Francis Duprat: boutique fermée, cour vide! (été 2001)

Principal protagoniste du dossier "La Maison de l'éleveur" (voir Animaction n°20 et 21), One Voice a continué à ouvrer pour que le chenil soit vidé et que l'activité de Francis Duprat cesse dès que possible. C'est virtuellement chose faite: son animalerie à Toulouse est maintenant fermée, ses dix employés sont partis fin janvier et plus aucun véhicule ne vient livrer le chenil de Montespan en chiots et chatons - ni d'Europe de l'Est, ni d'ailleurs. Avant même le procès, qui est toujours prévu à Angoulème dans un an, c'est une grande victoire!

Nos surveillances récentes montrent que la cour est désormais vide de voitures et camions, sauf pour l'entretien des derniers chiots vivants sur place - il en restait une soixantaine début mars. Jamais l'équipe de One Voice n'a cessé de penser aux animaux que nous devions initialement saisir avant que les autorités ne changent d'avis. Avec un nouvel exemple tragique (un autre chiot très malade, décédé chez ses acquéreurs), nous avions montré dans Animaction n°21 que le commerce continuait. Rappelons qu'avant même l'arrestation du 21 novembre 2000, nous avions suggéré ˆ M. le juge d'instruction, Jean-Luc Gadaud, que Francis Duprat ne devait plus avoir la possibilité de commercer, ni directement, ni indirectement. Mais un administrateur judiciaire avait été nommé pour expédier les affaires courantes de la société commerciale.

Des chiots vendus"au noir"

A notre connaissance, One Voice est la seule association à avoir rencontré cet administrateur, pour comprendre ce qui se passait et tenter de sauver les derniers animaux. Il nous a expliqué ses divergences de vues avec le juge d'instruction, arguant du fait que l'interdiction de commerce s'appliquait à M. Duprat, personne physique, pas à sa société, personne morale. Mais cette interprétation contestable ne concernait que les animaux demeurant sur place : des sorties, plus d'entrées. Il avait mis en place un système de donations pour les personnes venant prendre un chiot (il n'y a plus de chatons). Nous l'avons désagréablement surpris en lui prouvant que malgré ses instructions, Duprat écoulait les chiens petit à petit avec des "attestations de donations", au nom de cet administrateur - nous lui en avons présenté. Mais cette prétendue donation était en fait une vente déguisée car elle s'accompagnait fréquemment de la demande d'un dessous-de-table en espèces, de 300F, voire davantage selon les races et les âges. Parfois, certains chiots, peut-être moins aisément vendables, ont réellement été donnés.

Des sauvetages secrets

One Voice a pu rassembler ces informations car des militants de la cause animale sont allés acheter - ou prendre gratuitement - à maintes reprises des chiots pour les sauver. Nous avons pris en charge les dépenses et sommes donc en mesure de prouver nos dires, même si certaines personnes courageuses souhaitent rester discrètes pour des raisons évidentes. Que tous ceux qui ont participé à ces opérations soient remerciés - comme ils l'ont désiré, nous garderons leur anonymat, mais ils se reconnaîtront. Pour cette même raison, nous ne donnerons pas de détails sur les chiens sortis (nombre et races), à part la photo de quelques rescapés. D'ores et déjà, tous ont été placés dans d'excellentes familles. Certains étaient très gravement malades, ils ont survécu et se remettent peu ˆ peu des longs mois passés dans les minuscules cages de la Maison de l'éleveur.

Et maintenant, les autres...

Au moment de mettre sous presse, One Voice continue d'agir pour sauver les derniers chiots restant à Montespan. Rendez-vous dans Animaction n°23 pour les suites de cette affaire et de notre travail en faveur des chiots et des chatons importés des pays de l'Est.

Version imprimable

Accès aux autres articles de cette catégorie