Accès direct aux

Rechercher


 

Retour à l'accueil

Origine et historique
Notre mission
Actions menées
Rejoignez nous
Dons et legs
Délégués régionaux
Produits non testés
Enquêtes publiques
Pétitions à imprimer
Tracts et dépliants
Espace enfants
Bannières web




Coalition Européenne pour mettre fin à l'Expérimentation Animale

NEWSLETTER
pour les adhérents
 
S'identifier

 

Document publié le 14 octobre 2002

'Cosméthique', acheter non testé sur animaux (Hiver 2001)

Pour ces milliers de cosmétiques, des milliers d’animaux attendent les tests d’innocuité, de photosensibilité, de toxicité, qu’ils vont subir…
Les valeurs de bien-être du corps et de beauté sont portées au pinacle dans notre société. Les soins pour le corps sont vendus pour entretenir l’illusion que jamais il ne vieillira…
Pour ce faire, des milliers de produits cosmétiques s’offrent à nos regards dans les vitrines des pharmacies, parapharmacies et rayons de supermarchés.
Les publicités envahissantes ne cessent de nous faire espérer une peau plus lisse, un corps sans odeur « animale », une chevelure séduisante. Mais que trouvons-nous dans les coulisses des artisans de ce « confort », de cette « beauté »?

Mais que trouvons-nous dans les coulisses des artisans de ce « confort », de cette « beauté »?

Pour ces milliers de cosmétiques, des milliers d’animaux attendent les tests d’innocuité, de photosensibilité, de toxicité, qu’ils vont subir… Brûlures, empoisonnements, manipulations brutales, attente dans la douleur, isolement au fond d’une cage, une cage empilée parmi tant d’autres. Ces animaux subissent l’horreur, alors que des méthodes bio substitutives sérieuses peuvent être utilisées, en toute légalité. Comment se sentir belle alors que tous les pores de notre peau ont absorbé, avec la « crème de jour », la souffrance des animaux testés ?

Que dire de ce parfum imprégné de douleurs et de mort ? Nous nous emparons de la vie de milliers d’animaux pour nous parer. Pour « bien être » dans sa peau, faudrait-il accepter d’avoir mal dans son être ? Pour « être belle », faudrait-il accepter un maquillage sans éthique ? Pour être belle, faudrait-il faire souffrir ? Femmes, hommes, à tous les âges de la vie nous sommes concernés. Produits de toilette et cosmétiques fleurissent dans nos salles de bains : lait pour bébé, eau de toilette pour enfants, after-shave et rasoirs, crème antirides et mascara. Et c’est nous qui les utilisons ! Cautionnant ainsi, inconsciemment ou non, ce commerce indigne. Nous pouvons faire le choix d’achats éthiques, respectueux de l’animal. Certains d’entre vous expriment avoir totalement renoncé à consommer « facilement » et recherchent l’information sérieuse. D’autres sont en train de traverser le délicat cap du changement des habitudes, pas à pas, courageusement. Les efforts faits pour aller acheter tel cosmétique dans cette boutique loin du centre-ville, pour attendre patiemment le produit commandé par correspondance deviennent alors des actes individuels prenant sens, chargés d’espoir, pour que cessent les tests sur les animaux. Ne plus choisir « fragrance de mort », « rouge sang à lèvres », « vernis cris de lapins » demande certes une volonté accompagnée de courage. Beaucoup parmi vous ont décidé que leurs achats seraient des actes militants quotidiens. Choisir ses cosmétiques parmi la liste proposée par One Voice, représentant français de la Coalition européenne, c’est décider de consommer éthique pour que les valeurs vie et respect adviennent. Tous nos efforts individuels collectés deviendront notre offrande de compassion au monde animal en souffrance.

Brigit MERCIER - responsable de campagne

Version imprimable

Accès aux autres articles de cette catégorie