Accès direct aux

Rechercher


 

Retour à l'accueil

Origine et historique
Notre mission
Actions menées
Rejoignez nous
Dons et legs
Délégués régionaux
Produits non testés
Enquêtes publiques
Pétitions à imprimer
Tracts et dépliants
Espace enfants
Bannières web




Coalition Européenne pour mettre fin à l'Expérimentation Animale

NEWSLETTER
pour les adhérents
 
S'identifier

 

Document publié le 14 octobre 2002

Foie gras : une demi victoire (hiver 1999)

Vous le savez, One Voice veut la disparition du foie gras car il résulte d’un cruel gavage. Mais, sans abandonner notre objectif de libération animale, nous sommes suffisamment réalistes pour apprécier, en chemin, toutes les améliorations apportées aux scandaleuses conditions de vie des palmipèdes, notamment pour des millions de canards.C’est encore l’Europe qui nous donne satisfaction, car le Parlement français et le ministère de l’Agriculture n’auraient pas risqué de mécontenter leurs éleveurs spécialisés. Les sordides cages individuelles où les animaux sont littéralement coincés à l’heure actuelle devront disparaître en 2010 au plus tard.

C’est bien tard, mais c’est un résultat concret : les canards pourront enfin battre des ailes librement !Dans un article de La Dordogne libre, on peut lire : "On a 10 ans pour imaginer des solutions, sans doute des parcs avec des petits groupes de canards. Il faudra courir après les animaux un par un pour aller les gaver, c’est une perte de temps énorme qui ne sera pas sans conséquence sur les coûts. explique un producteur périgourdin qui crie au délire et au retour en arrière."

Pas nous ! Point savoureux, la photo qui illustre ce grand article représente une des militantes de One Voice en train de gaver Aglaé, notre oie artificielle, lors de la tournée nationale de fin 1998, en collaboration avec le refuge de l’Espoir. Et la légende indique : "Les cages contraignantes supprimées en 2010 : une petite victoire des anti-gavage, comme ceux qui manifestaient l’hiver dernier à Périgueux."

Signalons aussi une autre proposition ratifiée : elle consiste à demander aux pays producteurs de chercher des alternatives au gavage. Sans entrer dans les détails techniques, c’est une autre nouvelle positive qui inquiète les éleveurs, qui prouve que notre combat valait la peine d’être mené, et surtout qu’il n’est pas terminé ! La preuve, nous savons que vous allez nous demander encore des tracts "foie gras" à l’approche des fêtes – pour fêter la venue d’un millénaire sans cruauté, c’est le moment où jamais !


Version imprimable

Accès aux autres articles de cette catégorie