www.onevoice-ear.org

Choses vues à la foire aux chevaux
-

Novembre 1999, la foule se presse pour entrer dans le marché annuel d’Hélette (Pyrénées Atlantique). Chevaux, poneys, ânes, tous attachés très court sur la place principale attendent d’être vendus.

-
Poulains

On y voit des poulains à demi sauvages. Avec leurs mères, ils ont été capturés par des groupes d’hommes en montagne, souvent brutalement. Ils sont déchargés sans ménagement des bétaillères. Ils patientent pendant des heures sans rien manger ni boire avant de remonter dans un autre camion.

Bâtons

Les coups de bâtons sont fréquents. Parfois même ils sont assénés sur des animaux à l’attache, sans raison apparente. Mais la plupart du temps des grandes volées sont infligées aux animaux pour les faire avancer ou séparer les poulains de leurs mères.

Coups


Les vendeurs mettent beaucoup d’ardeur dans certains coups : ils claquent sur les croupes avec force, malgré notre présence pour filmer et photographier la scène. Lors d’un difficile chargement de camion, un bâton se brise et vole en éclats sur le dos de l’animal.

Autorités aux abonnés absents


Les gendarmes sont là, mais pour s’occuper de la circulation et n’interviennent pas. Il y a aussi des employés des Haras nationaux, mais cela ne change rien non plus. L’un d’entre eux reconnaît auprès de l’un de nos enquêteurs, que les chevaux sont maltraités. Il constate qu’un cheval a d’ailleurs eu la queue arrachée. Mais, souligne-t-il, «il y a tant d’enfants qui souffrent dans le monde et puis si vous remuez tout ça, pensez aux emplois qui seraient menacés.»
-

Blessures

Un cheval attaché devant un restaurant a la jambe qui saigne. Plusieurs sont squelettiques. Un autre a les deux oreilles découpées. Lors de la vente, le nouveau propriétaire fait une encoche pour «annuler» les entailles précédentes. Les éleveurs racontent qu’il arrive de voir des chevaux «sans oreilles».

Méfiance


L’un d’eux nous affirme : «Cette année, ça c’est mieux passé que les années précédentes au niveau de la brutalité et de l’état des animaux présentés. Comme vous aviez écrit la semaine dernière à de nombreux éleveurs au sujet des entraves et des coupes d’oreilles, ils ont dû se méfier en se disant que vous seriez présents.»
-
Boucherie


En plus des primes européennes qu’ils rapportent, beaucoup d’équidés sont destinés à la boucherie. Ceci motive les croisements des pottoks avec des races lourdes : davantage de viande à transformer en saucissons – notamment des chorizos. On nous dit qu’il arrive que d’autres viandes «un peu abîmées ou légèrement avariées» entrent également dans la préparation de cette spécialité car «le goût du piment dissimule les problèmes» !

Sicav de montagne


Les prix sont parfois très bas : comme pour ces deux poulains vendus 75 €, la paire. À ce tarif-là, pas la peine de «faire des frais sur eux». Ils sont comparés sans ironie à des «SICAV de montagne», mais qui rapportent peu.
-
------------
-
Toute reproduction des textes ou des photos est interdite sans autorisation
© One Voice
-
One Voice
23, rue du chanoine Poupard
BP 91923
44319 Nantes cedex 3
Tel: 02 518 318 10 - Fax : 02 518 318 18
info@onevoice-ear.org